Les fossiles des vertébrés des faluns du val de Loire Les raies de faluns
Plan du site / Poissons / Raies /Manta
 

Les raies de faluns

Un fantôme dans la pénombre...

Actuellement il existe 2 espèces dans le genre Manta. L’espèce Manta birostris est la plus grande. Ces raies ne figurent pas dans la liste des poissons retrouvés dans les sédiments des faluns.

Manta MiocèneMais comme d’habitude, les seuls éléments susceptibles d’être fossilisés sont les dents. Or elles sont millimétriques. Elles sont serrées les unes contre les autres de manière à former un tapis de broyage. AgrandirCes dents sont caractérisées par une racine globuleuse avec ou sans foramen d’où émerge un pédicule qui porte une couronne émaillée. Cette dernière se présente sous forme d’une petite cuvette dont le fond est recouvert d’aspérités. Cette surface concave est légèrement inclinée vers l’avant. Le bord supérieur est parfois échancré.
La dent des faluns présentée ici est évidemment très trapue comparée à celles de Manta birostris actuelle dont le pédicule est beaucoup plus haut mais il est frappant de voir que le reste des caractères  correspond  bien à la description des dents de M. birsotris. On notera que les dents de Mantas femelles sont moins hautes que celles des mâles. Ce serait donc plutôt une dent femelle?


Le genre est très peu signalé au miocène. Historiquement, H. Cappetta avait créé une espèce Manta Fragilis sur la base de dents hautes et larges. Après réexamen, elles seraient maintenant réaffectées au genre Paramobula.

 

Mobula