Les fossiles des vertébrés des faluns du val de Loire Tortues
Plan du site / Reptiles /Squamates / Mâchoires de Lézards
 

Sous la pression des évenements

Les lacertidés (correspondant à nos lézards de murs), ont gardé un aspect assez constant au cours du néogène. En apparence seulement. En effet, les adaptations des dents, montrent qu'en fait, les lézards réagissent aux changements d'environnements. Il est surprenant de constater qu'au cours du miocène, les dents se sont successivement arrondies pour s'adapter à un régime omnivore puis aiguisées pour plus d'efficacité à capturer des insectes. La réponse adaptative est étonnante, il s'agit du passage de formes généralistes à des formes spécialistes. En période de crise, les espèces généralistes supplantent les espèces spécialistes. En période stabilisée, les espèces spécialistes sont plus performantes et surclassent les généralistes.

 

Mandibule

Agrandir

Du fait de cette alternance évolutive, il est difficile de déterminer si ce fragment de mâchoire appartient à un Anguidé (Pseudopus) ou bien un Lacertidé. Les 2 groupes ont développé à certaines périodes des dents très ambylodontes.

On notera la présence de petits foramens sur l’os mandibulaire et d’une petite cavité à la base des dents.

Prémaxillaire...

Agrandir

Le prémaxillaire est un os qui n’existe plus chez les mammifères. Il intervient dans la jonction des 2 os maxillaires et porte des dents. Le prémaxillaire n’est pas souvent retrouvé dans les sables des faluns. Celui-ci, bien que très abimé est donc une pièce intéressante. Il devait porter environ 7 dents à l’origine.

 

Lézard