Les fossiles des vertébrés des faluns du val de Loire Odontapsis les requins taureaux
Plan du site / Poissons / Requins /Carcharoides catticus
 

Odontapsis : le requin taureaux

Une grande confusion...

Dans la publication fondatrice, sur les requins de faluns (les restes de poissons des faluns d’Anjou-Touraine de J. Mornand 1978), il était noté que curieusement le genre Lamna n’avait jamais été découvert dans la faune de requins. « Il n’a été trouvé aucune dent de Lamna Cattica parmi plusieurs milliers examinées. La distribution de cette espèce en Europe reste cantonnée dans les gisements plus au Nord et à l’Est.»
Et pourtant, de temps en temps, dans les faluns, apparait une dent un peu atypique, avec de grandes oreilles (des cuspides latérales un peu plus développées.) Personnellement j’en ai 5 ou 6. Mais il existe une grande confusion autour de ces dents. Pour certains, il pourrait s’agir de requins dans la lignée de Lamna, pour d’autres juste de Carcharias un peu atypiques, pour d’autres encore des dents de requins du crétacé remaniées.
Il est probable que parmi toutes les dents aux grandes oreilles, on trouve plusieurs espèces entrant dans certaines de ces catégories. Mais Carcharoides Catticus n’a jamais été formellement identifié dans les faluns.


AgrandirEt pourtant à l’époque de la mer des faluns, C. Catticus était assez abondant dans certaines régions du nord de l’Europe comme Werder-Uesen où de très nombreuses dents ont été retrouvées et sont sans équivoque des dents du Miocène non remaniées.
Les travaux réalisés à partir de ces sites du nord de l’Europe ont conduit à détacher Catticus de la famille Lamna dans laquelle il avait d’abord été classé. On en fait maintenant plutôt un cousin de Carcharias. Parmi les quelques dents aux grandes oreilles de ma collection, celle montrée ici présente toutes les caractéristiques de Carcharoides Catticus.
Alors catticus oui mais toujours pas de Lamna dans les faluns !


Carcharias