Les fossiles des vertébrés des faluns du val de Loire Isurus : Le requin Mako
Plan du site / Poissons / Requins /Alopias : le requin Renard
 

Isurus le requi Mako

Dans les faluns, les requins-renards sont des hôtes très discrets. On sait qu’ils existent pour y avoir déjà été signalés et aussi parce que de nombreux sites européens du miocène moyen ont déjà  livré des dents d’Alopias.
Pourtant la plupart des fouilleurs des faluns, même les plus acharnés ou les plus méticuleux n’ont jamais retrouvé l’animal.
Une des raisons principales, c’est qu’il s’agit d’un lamniforme et qu’à ce titre il est possible de confondre une dent de requin renard avec celle d’un petit isuridé. On devra alors rechercher des dents montrant une couronne harmonieusement inclinée vers la commissure.
Mais même l’examen d’un nombre important de dents ne permet souvent pas de tomber sur un exemplaire « certifié » de requin-renard! En fait cette famille de requins n’apparait que sur certains sites miocènes. On ne sait pas exactement pourquoi parce que les Alopias actuels ont tendance à coloniser tous les milieux entre les eaux tropicales tempérées et même les mers froides.

Le requin à longue queue...

Il s’agit quand même d’un requin bizarre avec une queue qui peut faire la moitié de la longueur du corps.

AgrandirCet appendice a un rôle très fonctionnel puisqu’il sert de fouet pour étourdir des poissons puis les attraper. Cette chasse n’est efficace que si les poissons se déplacent en groupes denses. Les requins renards sont des espèces pélagiques qui migrent à la recherche de ces bancs de poissons qui constituent leurs proies. Et c’est peut-être une des raisons qui explique qu'Alopias n’est pas fréquent dans les faluns où ont été découverts peu d'espèces de petits poissons osseux vivant en colonies.

Isurus