Les fossiles des vertébrés des faluns du val de Loire Hemipristis  le requin cuivre
Plan du site / Poissons / Requins / Chaenogaleus
 

Hemipristis le requin Cuivre

Petite erreur...

J’ai longtemps considéré que les toutes petites dents inclinées avec le tranchant postérieur dentelé étaient des dents de Galeorhinus. Ce genre a été signé dans les faluns mais l’assignation des dents retrouvées reste douteuse. On considère plutôt maintenant qu’il s’agit de Chaenogaleus.
Toutefois il n’est pas exclus que le genre Galeorhinus soit présent dans les faluns d’Anjou /Touraine.
En fait pour un fouilleur non spécialisé comme je peux l’être, il n’est pas possible de distinguer efficacement ces dents à arêtes dentelées entre Galeorhinus, Chaenogaleus et même les dents supérieures de Paragaleus. L’assignation des dents présentées ici à Chaenogaleus est un peu artificielle.

Même si l’organisation générale des dents se ressemble chez Galeorhinus et Chaenogaleus, les 2 familles ne sont toutefois pas apparentées de manière proche.

 

Chaenogaleus

Ces 2 familles appartiennent bien au même groupe des Carcharhiniformes, mais Galeorhinus est une Triakidé quand Chaenogaleus est un Hémigaleidé (Cousin d’Hemipristis).
Le premier requin est plutôt un requin d’eau froide à tempérée et le second (Chaenogaleus) est un requin tropical

l

 

Un peu d'harmonie

 

Les dents de Chaenogaleus peuvent monter un certain raffinement, comme cette dent trouvée dans le miocène moyen /tardif des faluns de Loire Atlantique Vendée.



Hemipristis