Les fossiles des vertébrés des faluns du val de Loire Galeocerdo : le Requin tigre
Plan du site / Poissons / Poissons osseux / Trigonodon
 

Poisson coffre (Ostracionidés)

De manière assez fréquente, on trouve ces dents en forme d'ongle dans les faluns.

 

Une erreur historique

Pendant longtemps on a attribué ces fossiles à un poisson-coffre. En effet, les poissons-coffres possèdent des dents labiales assez similaires qui leurs servent à brouter les bancs de coraux.
Des travaux autrichiens sur des systèmes dentaires complets ont forcé à réviser cette attribution. Le véritable propriétaire de ces dents c'est un labridé! Cette découverte a permis d'associer des palais pharyngiens à ces dents labiales. Le puzzle a donc été remis en ordre.

Il existe même un poisson présentant un appareil dentaire identique c'est Pseudodax moluccanus, le Labre des Moluques. La similarité est telle qu'il semble raisonnable de regrouper ces 2 espèces dans le même genre. En fait ce taxon occupe une position systématique particulière chez les labridés. C’est un genre-charnière entre les labridés vrais et les poissons perroquets avec lesquels il a de nombreux points communs.
Pseudodax moluccanus peut atteindre 30 cm en milieu naturel. Il est donc beaucoup plus petit que son ancêtre des faluns qui lui devait fréquemment dépasser le mètre.

 

Agrandir

Incompréhensible...

Reste que les dents labiales sont beaucoup plus fréquentes que les dents pharyngiennes qui restent très rares. Comment expliquer cette différence?...
La découverte d’une plaque dentaire inférieure complète est suffisamment rare pour être signalée. Notons qu’il n’existe pratiquement pas de critères de discrimination entre les palais de tous les scaridés et les palais de Trigonodons. Seule la fréquence de Trigonodon dans les faluns fait attribuer ce fossile à cette famille.

Labre