Les fossiles des vertébrés des faluns du val de Loire Poissons osseux
Plan du site / Poissons / Poissons osseux / Chacarciforme
 

Surprenant!...

Ces petites dents ont été rangées pendant très longtemps parmi les requins dans mes boites de collection. Mais l'absence de racine typique et aussi l'impossibilité de rapporter ces dents à un genre précis de sélaciens, m’ont obligé à chercher ailleurs. Pas des mammifères non plus…

Agrandir
La seule famille animale susceptible d’accueillir ces petites dents bizarres est le groupe des poissons Characiformes qui constitue une famille très foisonnante en Amérique et en Afrique. Actuellement cette famille montre des poissons de tailles et de morphologies très diversifiées.
Les Characidés avaient déjà été observés en Europe à l’Eocène et il était communément admis qu’ils avaient complètement disparu au Néogène. Mais une dent de Characidé a été découverte dans le miocène du Portugal. Et puis le site de Sansan a livré une série de dents remarquablement similaires à celles d’Alestes (poisson africain). De fait les dents montrées ici rappellent un peu les dents antérieures d’Alestes… J. Gaudant convenait alors d’une possible migration d’un Alestoïde d’Afrique vers le continent Européen au Miocène. Mais les dents de Characidae sont tellement variées qu’on pourrait aussi trouver des ressemblances des dents présentées ici avec de nombreux autres genres (Hemibrycon…)


Et l'histoire n'est pas finie!...

La découverte récente de petites dents dans des faluns du Serravalien de Loire Atlantique oblige à se reposer des questions. Ces petites dents de morphologie assez spécialisée se comparent difficilement à celles d’autres familles de poissons. Et puis certaines de ces dents montrent une caractéristique particulière aux Characiformes, la base de la dent est cannelée: il existe de petites stries verticales qui glissent sous l’émail.

Agrandir

 

 

 

 

 

Alors un characiforme dans le miocène moyen/supérieur d’Europe? Pas un Alestes en tout cas, la forme de ces dents n'est pas concordante. Il faudra peut-être réviser notre évaluation sur la disparition des Characiformes en Europe…

Des dents très spécialisées...

De nombreux Characidae ressemblent aux cyprinidés au point que jusqu’à récemment les 2 familles avaient été réunies en un seul groupe.
La différence la plus nette entre ces 2 familles est la présence de dents pharyngiennes chez les Cyprinidae mais de dents sur les mâchoires pour les Characiformes.

Il est difficile de définir une écologie-type chez les Characiformes. Ces sont des poissons dulcicoles plutôt tropicaux. Les espèces font preuve d’une grande créativité dans la forme des dents au point qu’elles peuvent se comparer à des dents de mammifères, des dents de requins ou encore des dents de sparidés…
Cette spécialisation est le fruit d’une évolution trophique. Certains Characidés se nourrissent de végétaux, d’autres d’invertébrés, d’autres de fruits ou encore de viande. Et oui les terribles piranhas sont des characiformes! Et de fait, les dents prennent des formes étonnantes et inhabituelles pour des poissons avec parfois une hétérodontie qui accentue encore la diversité des dents retrouvées.

Vandoise