Les fossiles des vertébrés des faluns du val de Loire Les raies de faluns
Plan du site / Poissons / Raies /Raies à dents en segments
 

Les raies de faluns


Agrandir Contrairement aux raies précédentes, cette famille de raies est caractérisée par des palais dentaires constitués de petits segments juxtaposés. Ces raies ont développé certaines comportements alimentaires justifiant des palais broyeurs très résistants.

Aiguillons de défense...

AgrandirL'aiguillon caudal que possèdent certaines raies, serait l'évolution d'une nageoire dorsale modifiée. Simple ou bien double, il se rencontre à la base et sur le dessus de la queue. Il existe encore des espèces qui présentent ce système de défense comme la raie aigle.

Les aiguillons des raies sont un dards caducs. Ils servent à diffuser du venin contenu dans une glande à la base de l'aiguillon, puis tombent ou bien restent fichés dans la bouche du prédateur.

On rencontre ces aiguillons chez beaucoup d'espèces dans 3 grandes familles : les Dasyatidés et Myliobatidés ou bien Mobulidés. Il est difficile de les rapporter spécifiquement. Pourtant, et j'ignore pourquoi, on considère que la plupart des aiguillons sont des restes de Myliobatidés

Considérations écologiques

Les raies donnent l’impression d’animaux lents et inoffensifs qui ne présentent pas d’avantages par rapport aux prédateurs qui peuvent se rencontrer en mer.

Pourtant il s’agit d’animaux qui ont su perdurer depuis des millions d’années.

Outre les propriétés de camouflage développées par certaines raies, elles ont su mettre en œuvre d’autres parades. Les fossiles des faluns en sont un témoignage. Citons à cet égard, l’aiguillon caudal venimeux, ou bien les plaques dermiques qui forment un bouclier protecteur.

Dasyatis