Les fossiles des vertébrés des faluns du val de Loire Les raies de faluns
Plan du site / Poissons/ Raies /Raies pastenagues
 

Les raies de faluns

Un spectre dans les sables...

AgrandirBeaucoup de raies portent des plaques dermiques. Ces sont des « écailles » dures ossifiées disposées en rangées sur le dos des raies. Elles constituent un bouclier.

La forme de ces plaques est extrêmement variable. Chez Dasyatis on rencontre 3 types: les tubercules épineux, les denticules cordiformes et les boucles.

La plupart des formes retrouvées sont des boucles. A côté de clees-ci, les denticules cordiformes sont quasi invisibles à l'il nu. L'élément présenté ci-contre Agrandir est justement un petit médaillon cordiforme orné d'un bourgeon émaillé à la forme étonnante. Actuellement on n'est pas capable de certifier l'espèce ou même le genre d'origine des boucles trouvées. Mais elles ne portent pas de dards. Or Chez Dasyatis, les boucles en sont dépourvues. C'est pourquoi on estime que la plupart des boucles découvertes dans les faluns sont issues de raies Pastenagues. C'est d'ailleurs confirmé par l'abondance des dents du genre Dasyatis retrouvées dans les sables par rapport à la rareté de Raja, une autre raie à ostéodermes.

Le denticule ci-contre fait exception...

Mâles et femelles...

AgrandirPour ce qui concerne les faluns, ces dents sont assez abondantes mais on les retrouve difficilement ! Trop petites. Environ 2 mm. Alors pour les obtenir il faut tamiser. Les dents de mâle sont en pointe et donc plutôt piqueuses et les dents de femelles sont trapues et solides.

Cela dénote une différence de régime alimentaire entre mâles et femelles.

 

Dasyatis s'enfouit dans le sable pour se camoufler et aussi pour la recherche de vers et de mollusques. On pense qu'il existe de nombreuses espèces de Dasyatis dans les sédiments du miocène, sûrement plus de 10

Il reste encore de belles études à faire...

 

 

Raja