Les fossiles des vertébrés des faluns du val de Loire Rongeurs
Plan du site / Mammifères/ lagomorphes /Amphilagus
 

lagomorphe

Le troisième larron...

 

A côté des petits Lagospis et Prolagus, on peut être amené à rencontrer le troisième membre de la famille lagomorphe : Amphilagus. Il s’agit d’une forme beaucoup plus grosse que les 2 autres.
Ce genre est peu trouvé dans les faluns.
Du fait de sa taille, il devrait être en compétition (peut-être défavorable) avec d’autres petits herbivores (caïnotherium, Lagomeryx,…). De fait, il est assez peu signalé dans les sédiments des faluns. Il n’est connu qu’au miocène inférieur MN3.

Amphilagus est aussi plus primitif que ses cousins.
Les dents sont encore assez basses et les dents supérieures possèdent encore des racines.
Il est vraisemblable que l’animal devait vivre plutôt dans des étendues herbeuses que dans des forêts denses.

 

 

Reconnaître Amphilagus...

Agrandir

Ces dents sont nettement plus grandes que les dents supérieures habituelles des lagomorphes des faluns.
Déjà les dents sont assez trapues et peu hypsodontes. Amphilagus

En plus elles offrent des détails caractéristiques. Chez les membres de la famille Amphilagus, les PM4, les M1, 2 et 3 ont la particularité d’avoir un système de croissance complexe. Il existe une zone de croissance continue à la base de la couronne sur la face labiale de la dent, matérialisée par une cavité pulpaire. Et puis il y a aussi une racine très proche de la surface d’usure côté lingual. Cet ancrage sert alors d’axe de rotation. La croissance continue de la face externe de la dent fait pivoter la couronne sur la racine de manière à ce que la partie occlusale de la dent expose une surface d’usure augmentée. La seule présence d'une racine comme celle montrée sur la dent de droite est l'indice qu'on est en présence d'une dent d'Amphilagus.

Lagopsis