Les fossiles des vertébrés des faluns du val de Loire Les proboscidiens
Plan du site / Mammifères/ Les proboscidiens / Archaeobelodon
 

Gomphothérium

Indices convergents

Les dents de lait des gomphothères en général et d’Archaeobelodon en particulier sont assez peu documentées. Toutefois P. Tassy en 1987 décrit une petite incisive lactéale d’Archaeobelodon Filholi.
 Gomphothere tusk
Elle ressemble étonnamment à la petite incisive présentée ici. La dent de référence a une taille un peu plus grande et la carène latérale est crénelée de bourgeons d’émail. Le fossile des faluns ne montre que de vagues ondulations sur le rebord mais pour le reste, la forme générale correspond mieux à l’incisive de lait d’Archeobelodon qu’à celle de Gomphotherium. En l’absence d’une analyse plus complète, on se contentera de noter la présence possible d’Archaeobelodon à Meigné le vicomte!

 

Des défenses à la pelle !

Très tôt au début du miocène certains gomphothères ont initié une évolution particulière : Les défenses inférieures se sont progressivement aplaties et agencées sur un plan horizontal, on parle de défenses en pelle. Le premier genre à manifester cette évolution est le genre Archaeobelodon. Cette spécialisation se serait exprimée en Afrique et l’apparition de ces animaux en Europe serait intervenue à la suite d’une seconde vague d’immigration d’animaux en Europe, plusieurs centaines de milliers d’années après la première immigration des gomphothères fin MN3.
gomphotherium
Plus tard au miocène, l’évolution s’est encore poursuivie sous forme d’animaux très spécialisés accentuant encore la forme de pelle des incisives inférieures (Amebelodon puis Platybelodon). Chez ce dernier genre, la structure des défenses inférieures s’est sophistiquée au point que l’ivoire se développe en tubes longitudinaux organisés en couches superposées.
Très peu d’auteurs ont fait état de la présence d’Archaeobeldon dans les faluns. Seul L. Ginsburg signale ce genre en 2001 dans les faluns. Pourtant il est probable que parmi les dents jugales retrouvées dans les faluns certaines doivent être rapportées à Archeobelodon plutôt qu’à Gomphotherium. Mais comme il n’existe pas de critère distinctif probant entre les 2 genres sur les dents jugales, il n’a pas été possible de référencer Archaeobelodon dans les faluns faute de crânes constitués. Pourtant le genre existe y sûrement…