Les fossiles des vertébrés des faluns du val de Loire Périssodactyles
Plan du site / Mammifères/ Périssodactyles / Brachypotherium
 

Brachypotherium  Miocene

Le rhinocéros Hippopotame...

Brachypotherium et Prosantorhinus font partie de la famille des téléocératinés. Ces sont des rhinocéros bas sur patte. Brachypotherium Brachypotherium est le plus gros rhino dans les faluns.
Au Miocène moyen, Brachypotherium brachypus succède à un autre gros téléocératiné du miocène inférieur: Diacératherium aurelianensis.
Le crâne est assez court et les incisives inférieures sont saillantes horizontalement, à la manière de défenses. La couronne de ces incisives peut atteindre 10 cm et constituer de véritables poignards. Seul, le mâle porte une petite corne sur le nez et peut-être un embryon de seconde corne plus haut.
D’un point de vue aspect général, les brachypothères ressemblaient beaucoup aux hippopotames et on considère qu’ils devaient avoir développé une aptitude amphibie même partielle. L’étude de l’usure des dents montre que l’animal devait quand même aller paître des feuillages sur la terre ferme et plus curieux, l’étude des fossiles retrouvés associés à Brachypotherium aurait tendance à montrer que ce rhinocéros était plutôt un habitant des forêts sèches.
Reste que leur morphologie devait leurs permettre de tenir aisément sur un sol meuble et le volume du corps leurs donnaient une certaine flottabilité. On suppose qu’ils pouvaient passer une partie de leur temps dans l’eau des marais ou sur les berges meubles comme peuvent le faire la majorité des espèces asiatiques actuelles.

Une dent difforme...

BrachypotheriumCette dent inférieure a une forme particulière qui n'est pas équivoque. Il s'agit d'une dent lactéale inférieure D3. Mais compte tenu de sa taille de plus de 40 mm de long il est vraissemblable qu'il s'agisse d'une dent d'un brachypotherium juvénile.

Et les autres monstrueuses...

Brachypotherium SavignéBrachypotherium SavignéIl existe très peu de caractères distinctifs entre des molaires supérieures de Brachypotherium brachypus et des molaires de Diaceratherium aurelianenis.
Pour ce qui concerne les dents montrées ci-contre, les 2 seuls critères qui permettent de soupçonner qu’il s’agisse plutôt de dent de Brachypotherium, ce sont la taille très importante et aussi le fait que ces dents aient été découvertes dans une zone plutôt MN5. Et puis peut-être aussi l'aspect lisse de l'émail quand les dents de Diacératherium ont tendance à se chagriner un peu.

BrachypotheriumBien qu’abimée, ces dent massives donnent une idée de l’importance de la taille de ce rhinocéros.


Et enfin il y a aussi les dents inférieures de belle taille également. La dent présentée ci-contre est sans doute une m1. Elle fait 60 mm de longueur.

Outre sa taille, un des critères discriminants est le casi-effacement de la muraille externe au niveau de la jonction des 2 croissants.