Les fossiles des vertébrés des faluns du val de Loire Périssodactyles
Plan du site / Mammifères/ Périssodactyles / Anchitherium
 

Anchitherium Le cheval des débuts du Miocène

Articulations...

AgrandirDents supérieures

 

Les os des membres des équidés primitifs ont été particulièrement étudiés pour comprendre pourquoi le cheval actuel ne possède qu’un seul doigt à chaque patte.

La photo de gauche représente un astragale complet, c'est un os classique et bien identifié chez les Anchitheriums. L'os de droite est moins connu, c'est un cunéiforme.

 

Sous le sabot d'un cheval...

Dents supérieures Pour ce qui est des doigts, Anchitherium en possède 3 à chaque patte. Des considérations de portée au sol en font un coureur moyen, mais l’adhérence procurée par l’ensemble peut favoriser des accélérations ou bien des changements de direction lors d’un slalom entre les arbres. Dans les sous-bois boueux ou les prairies arborées, la vitesse est moins déterminante que la nervosité.

Chez les chevaux, les pattes ne portent que sur un seul doigt, ce qui favorise la coordination du mouvement de la course. Le cheval est un coureur rapide et endurant. En plus de la fonction de course, le montage du pied du cheval apporte un raffinement dont ne bénéficiait pas les Anchitheriums. Il existe une butée sur les emboîtements des os de la patte qui permet la station debout sans travail musculaire. Le cheval peut dormir debout, ce qui diminue sa vulnérabilité en cas d’attaque de prédateurs.