Les fossiles des vertébrés des faluns du val de Loire Cétacés
Plan du site / Mammifères/ Cétacés /Cachalot nain
 

Pomatodelphis : le dauphin de rivière au long rostre

Une nouvelle enquête…

Les cachalots nains (Kogia) sont représentés par 2 espèces actuelles. On a longtemps pensé que la famille était apparue à la fin du miocène. Mais récemment il est devenu probable qu’il existait des précurseurs des Kogidés dès le début ou au milieu du Miocène (précisément à l’époque des faluns).
La première forme reconnue apparentée aux kogidés est Thalassocetus, mais aucune dent de cet animal n’a été retrouvée avec ses restes crâniens.
Pourtant l'allure gracile de cette dent des faluns, sa pointe très effilée, sa taille minuscule et l'usure en biseau à son extrémité en font une dent atypique qui fait immanquablement penser à une dent de cachalot nain.Tympanic kogia

D'autres dents de même nature sont connues dans les faluns.

Il sera cependant impossible de conclure formellement à la présence d’un Kogidé dans les faluns sur la base de la découverte de quelques dents. Il faudra attendre d’avoir trouvé une bulle tympanique ou un rocher typique de Kogia pour ajouter cet animal au bestiaire des faluns d’Anjou Touraine.
Alors amis fouilleurs, si dans vos collections vous possédez des tympaniques un peu comme ça :

 ...Faites-le moi savoir !

L'imposteur...

Kogia Les cachalots nains sont d’une nature mystérieuse. Ils sont rarement observés in situ. Contrairement à Physeter, ils doivent avoir une alimentation un peu plus variée, toujours à base de calamars, mais s’accommodant aussi de poissons et même de crustacés.
Les dents effilées pourraient servir à la capture de ces dernières proies. La rangée de dents qui occupe exclusivement la mandibule servirait aussi de crible dans la phase du rejet de l’eau aspirée lors de l’aspiration des calamars.

Skull kogia

Le cachalot nain est lent et finalement un assez mauvais nageur. Pour plonger il se laisse littéralement couler vers les profondeurs plutôt qu’il ne nage.

Aussi pour décourager d’éventuels prédateurs rapides, il a accompli une sorte de transformation physique au point de ressembler à des gros requins.