Les fossiles des vertébrés des faluns du val de Loire Carnivores
Plan du site / Mammifères/ Carnivores / Pseudaelurus
 


Pseudaelurus la lignée à succès des Félidés

La lignée des félins a développé une hyper spécialisation dans le régime alimentaire carné au point que certains d’entre eux ont perdu la possibilité de synthétiser la taurine (un composé essentiel qu’on ne retrouve que dans les produits carnés), ce qui interdit aux félidés un régime exclusivement végétarien.
PseudaelurusL’appareil dentaire est adapté à cette alimentation puisqu’on observe une grande spécialisation tranchante de quelques dents (PM 4+ m1) et à la disparition progressive d’autres dents:

  • (De Proailurus à Pseudaelurus.)
    Disparition de la PM 1.
  • (De Pseudaelurus à Félis) Disparition de la PM2 et des molaires arrière qui peuvent subsister sous forme vestigale.

Cette dentition est basée sur le principe des ciseaux : permettre aux arêtes tranchantes des dents de découper les chairs autour des os. Les tendons enveloppant les os qui accrochent les muscles, sont des éléments résistants et les dents de félidés avec des arêtes vives permettent de pénétrer et d’inciser ces ensembles.
Pour qu’une paire de ciseaux fonctionne efficacement, il ne faut pas qu’il y ait de jeu à l’articulation. C’est pourquoi la mâchoire des félins n’autorise pas de mouvements horizontaux.
L’inconvénient de cette adaptation est qu’elle ne favorise pas le broyage des aliments par mouvement latéral des dents arrière.

Pseudaelurus est considéré comme l’ancêtre direct des félins actuels dans leur grande diversité.

Les félidés sont caractérisés par la vivacité et la précision de leurs membres. Les félins sont des prédateurs fulgurants.
Surtout, l’avantage des félins réside dans les adaptations des extrémités de leurs pattes. Ils sont digitigrades, c'est-à-dire qu’ils marchent sur leurs doigts mais possèdent la possibilité de rétracter les ongles de manière à les protéger de l’usure.
Les félidés peuvent donc vivre sur le sol où ils évoluent silencieusement grâce à des coussins sous les pattes et à la sensibilité des membres, et aussi grimper aux arbres grâce aux griffes.
Ils sont progressivement devenus les gros prédateurs dominants de l’époque moderne.
En attendant Pseudaelurus Turnauensis (de la taille d’un gros chat) est la plus petite espèce de la famille qu’on puisse trouver dans les faluns. Pseudaelurus Lorteti, son cousin germain était de la taille d’un Lynx.

Déterminisme dans le Chaos …

Canine Pseudaelurus

Le fleuve qui a emporté les restes d’animaux a fini par les classer selon un principe de décantation! Comme souvent on observe que les mêmes gisements délivrent les mêmes restes !