Les fossiles des vertébrés des faluns du val de Loire Tortues
Plan du site /Amphibiens/Grenouilles
 

Les grenouilles (Ranidés), si répandues à notre époque,  ne sont pas les anoures dominants au miocène. Ces petites espèces  ont du mal à trouver leur place parmi les autres familles dominées par les discoglosses.

Espèces floues...

Ce fragment d’ilion possède une crête iliaque haute, un angle assez aigu entre le pars ascendens et le tuber supérius ainsi qu’une fosse supra-acétabulaire bien nette. Ces caractères renvoient  au groupe des grenouilles vertes.
Chez les grenouilles vertes, la notion d’espèce est mise à mal par les possibilités de beaucoup des espèces à de s’hybrider avec d’autres espèces du même groupe. Ce continuel mélange génétique  rend la définition des groupes difficiles. Du point de vue ostéologique, la distinction  est de toute façon très difficile. On restera donc sur une notion générale de Rana sp avec des affinités avec les grenouilles vertes pour ce petit fossile.

 

Vertes et rousses...

Agrandir

Les grenouilles vertes ont une écologie franchement dulçaquicole par opposition avec les grenouilles rousses qui se rencontrent beaucoup dans la vétégation à proximité de points d’eau. La présence de grenouilles vertes dans les anciens fleuves des faluns est donc plutôt logique.  Pour autant, compte tenu de la petite taille des os, le groupe n’avait jamais à ma connaissance été signalé formellement dans les faluns.

 

Anoures