Les fossiles des vertébrés des faluns du val de Loire Tortues
Plan du site /Amphibiens/Anoures
 

Les amphibiens les plus répandus dans les sédiments du miocène sont les anoures au sens général parce que ce sont les plus abondants et que le milieu aquatique, leur milieu naturel, est le plus propice à la fossilisation.

L'os cassé

Agrandir

Chez les anoures, un des os le plus fréquemment retrouvé est l'ilion. Il fait partie de la structure pelvienne. Il est lié à la vertèbre sacrée par sa partie proximale et accueille la boule du fémur dans une cavité articulaire sur sa partie distale. L'ilion présenté ici s'arrête au milieu de ce cratère acétabulaire.

 

En fait ça n‘est pas très étonnant. C'est même toujours ainsi. Cette cavité repose sur la jonction entre plusieurs os, le pubis, l'ischion et l'ilion. Ce joint est donc par définition fragile. Même les os frais se clivent à cet endroit.


Pourquoi si rares?

Agrandir

 

Les restes d'amphibiens sont assez rares dans les faluns, contrastant avec l'abondance des amphibiens dans les milieux aquatiques.

 

La raison doit tenir au fait que le processus ayant conduit à la fossilisation dans les faluns a été, à un moment ou un autre, assez violent pour abîmer les tout petits os.

 

 

Les dents creuses ...

 

Dans les faluns, les restes dentaires d'amphibiens sont plutôt rares. Chez les anoures, la mandibule ne porte jamais de dents. Donc ce petit os avec des alvéoles est un maxillaire. Il a pu appartenir à Ranidé mais plus probablement à un Discoglossidé. On peut éliminer les crapauds (Bufonidés) qui n'ont pas de dents du tout! (Information JC Rage).


 

Urodèles